Claude Sautet : Mes films sont influencés par la musique et la sculpture. La musique polyphonique, les choeurs à voix multiples. L'extrême simplicité, cette infinité de variations... L'ornementation

Claude Sautet : "Mes films sont influencés par la musique et la sculpture". "J'ai onze ans, (...) je participe à cette chorale, et là je découvre... je découvre ce qu'on appelle la musique polyphonique, c'est-à-dire les choeurs à voix multiples. (...) ça a été la découverte de Bach. (...) L'extrême simplicité, cette infinité de variations (...). Et cet aspect de la sensibilité musicale va m'influencer de plus en plus dans la structure des films. C'est-à-dire trouver toujours un thème, très simple, quelquefois très mince, comme on dirait "un thème de quelques notes", et de trouver ensuite toutes les variations qu'on peut trouver. Et alors en ce sens, effectivement (je ne parle pas de la musique de films, je parle de la structure filmique), je n'aime pas beaucoup l'explicite, et je me rends compte que je n'aime pas parler des sujets de mes films parce qu'ils obéissent à un sentiment musical: l'organisation du mouvement et de la variation, à partir d'un point de départ, ce que l'on appelle un thème, en essayant de pousser jusqu'au bout. C'est infini... (...) La structure de mes films est musicale, la structure elle-même fait partie d'une dramaturgie musicale, d'une sorte de mouvement, en somme. (...) Ce qui caractérise un film par rapport à un autre, dans sa singularité, c'est l'ornementation : la structure du scénario, le climat, voilà".

Claude Sautet, par Sandra Marti, extraits de la page 121

CLAUDE SAUTET | MADO | DEVIATION
CLAUDE SAUTET | MADO | BOUE

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL