Ariane Mnouchkine : Elle est peut-être en train de finir, cette ère du cynisme bien vu, du désenchantement comme signe d'intelligence. Il faut cultiver un enchantement indispensable

Ariane Mnouchkine :

"Elle est peut-être en train de finir, cette ère du cynisme bien vu, du désenchantement comme signe d'intelligence. Cela ne m'étonnerait pas que ça passe de mode - qu'il faille avoir l'air morose pour qu'on vous prenne au sérieux" (...) 

"Ce don extraordinaire que peu d'entre vous ont, c'est la crédulité. Muscle ta crédulité. La crédulité, c'est de croire à l'incroyable". (...) 

"Nous sommes à une époque où on cultive le désenchantement. A celui qui a envie de rêver, qui vit dans une sorte de poésie, de rêve, on va dire : "Arrête ton char !" et on le tue, oui, on le tue". 

"Il faut cultiver un enchantement indispensable".

in ARIANE MNOUCHKINE, Mettre en scène, Actes Sud-Papiers, extraits des pages 114, 96, 78

Iphigénie à Aulis (1990) THEATRE DU SOLEIL - ARIANE MNOUCHKINE - photo Michèle Laurent

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL