Orson Welles : Ce que l'apprenti réalisateur devrait apprendre, c'est autant de culture qu'on peut en synthétiser. Le degré de création dépend de la matière première dont le cinéaste dispose

Orson Welles : "Pour en revenir à cette histoire d'enseignement du cinéma, je crois qu'on devrait à peu près tout enseigner, sauf l'art du cinéma. Ce que l'apprenti réalisateur devrait apprendre, c'est autant de culture qu'on peut en synthétiser. Un film est un reflet de la culture de celui qui l'a fait, de son éducation, de sa connaissance humaine, de l'étendue de sa compréhension... c'est tout cela qui éclaire un film. Et le degré de création dépend de la matière première dont le cinéaste dispose."

- Et les mécanismes de la fabrication d'un film... 

- "Tout être intelligent peut les assimiler en un week-end."

- Comme Toland t'a appris les mécanismes de la caméra.

- "Oui. Le reste, c'est ce que tu apportes à la machinerie."

- Ce que tu es...

- "L'angle sous lequel tu tiens ce miroir. Qui est déterminé par une orientation morale, esthétique et idéologique. Nous savons à quel point tout dépend de cet angle. Un miroir, c'est simplement un miroir."

(Moi Orson Welles
Orson Welles & Peter Bogdanovich, Belfond, extraits des pages 276-278)

Jean Renoir, à propos d'Orson Welles : "En fait, presque tous les réalisateurs, même les meilleurs, sont des bourgeois. Orson Welles fait partie de la poignée d'aristocrates. Et son travail est aristocratique. C'est sans doute pour cela qu'il ne rencontre pas souvent le succès financier. J'aime tant son travail que je l'apprécie, même quand il est mauvais car, en toute circonstance, il reste un artiste."

Orson Welles : Ce que l'apprenti réalisateur devrait apprendre, c'est autant de culture qu'on peut en synthétiser. Le degré de création dépend de la matière première dont le cinéaste dispose

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL