Ariane Mnouchkine : Une troupe. Gabriel Garran m'avait dit : Surtout, restez ensemble parce que la solitude, c'est la mort

Ariane Mnouchkine : "Je serais bien incapable de faire un "dossier de mise en scène", d'écrire une "note d'intention", de faire ce qu'on vous demande partout aujourd'hui. On avait fait un dossier pour le concours des jeunes compagnies, pour La Cuisine de Wesker : on a été refusés. Et ce spectacle a été notre mise au monde. (...)
Commencer une troupe aujourd'hui, c'est beaucoup plus difficile qu'alors. Mais ne vous laissez pas intoxiquer, il faut le faire. Ne vous laissez pas décourager. (...) 
Il y a eu Gabriel Garran, qui m'avait dit : "Surtout, restez ensemble parce que la solitude, c'est la mort"." 

Remarques aux comédiens,
in ARIANE MNOUCHKINE, Mettre en scène, Actes Sud-Papiers, page 118 

THEATRE DU SOLEIL ARIANE MNOUCHKINE - Un passage - Asie Centrale Babâ Jûn, un cinéphile afghan (Matthieu Rauchvarger), Sindbad, le jeune réfugié tadjik (Sava Lolov) et Tchoï San, le nautonier kirghize (Vincent Mangado) crédits photo : Michèle Laurent

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL