Ariane Mnouchkine : Le mot vient en fin de course. Des acteurs, qui ne sont pas encore de grands acteurs justement, ont tendance à anticiper, alors qu'il n'est pas nécessaire encore de dire, puisque rien n'a été vécu, rien n'a été reçu

Ariane Mnouchkine : "On ne dit pas des mots, on vit des mots ! Le mot vient en fin de course ! (...) Mais souvent le mot est dit avant, on l'anticipe... Je pense qu'il y a des acteurs, qui ne sont pas encore de grands acteurs justement, qui ont tendance à anticiper, alors qu'il n'est pas nécessaire encore de dire, puisque rien n'a été vécu, rien n'a été reçu... "Tu n'as pas entendu ce qu'il t'a dit ? Pourquoi tu réponds alors ?""

Le jeu, Ariane Mnouchkine parle avec des élèves du CNSAD et de l'ENSATT, 2008,
in ARIANE MNOUCHKINE, Mettre en scène, Actes Sud-Papiers, page 30 

Le Tartuffe (1995 THEATRE DU SOLEIL) - Mariane (Renata Ramos Maza) crédits photo : Michèle Laurent

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL