Orson Welles : "Je vois des choses plus intéressantes à la télévision qu'au cinéma. Et je trouve la publicité particulièrement impressionnante. Dès que j'arrive en Amérique, ou dans n'importe quel pays, je m'installe devant la télé, je coupe le son, et je regarde les publicités. Je m'en vais pendant les émissions car du point de vue cinématographique, ce sont les publicités les plus intéressantes. Je ne veux pas dire qu'elles sont toutes bonnes, mais de temps en temps, on voit quelque chose de troublant. Et plus les publicités ont un montage rapide, plus l'oeil du public devient expert, et plus c'est facile à faire. Le public est bien mieux préparé à accepter les surprises à l'écran aujourd'hui grâce à la publicité. Les transitions rapides aussi."

Moi Orson Welles
Orson Welles & Peter Bogdanovich, Belfond, pages 336-337

ORSON WELLES - LA SOIF DU MAL : on a aussi la télévision