Nathalie Baye : J'ai horreur de l'improvisation : elle ne donne la plupart du temps que de mauvais résultats. Pialat nous demandait d'improviser. C'était chaque fois un échec. Au bout d'une heure, il se décidait à nous livrer ses propres dialogues

Nathalie Baye : "J'ai horreur de l'improvisation : elle ne donne la plupart du temps que de mauvais résultats. (...) Pialat arrivait sur le tournage de La Gueule ouverte avec des bouts de dialogues au fond de ses poches et nous demandait d'improviser. C'était chaque fois un échec. Au bout d'une heure, il se décidait à nous livrer ses propres dialogues."

L'attente des acteurs, Sur la piste d'envol, entretien avec Nathalie Baye, 
Cahiers du Cinéma n°371/372 mai 1985 : Cinéma Français, L'Enjeu Scénario

PIALAT : LA GUEULE OUVERTE

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL