JOHNNY HALLYDAY - PATRICE LECONTE - JEAN ROCHEFORT / L'HOMME DU TRAIN

 

Johnny Hallyday, acteur :

"Pendant longtemps, j'ai pensé que les cinéastes avec lesquels j'avais envie de tourner penseraient à moi mais, dans ce métier, personne ne pense à personne. Il y a des clans. Très souvent, les cinéastes travaillent avec les mêmes. Même Patrice (Leconte) a beaucoup travaillé avec Rochefort. Les Américains, ils me disent : nous quand on veut travailler avec un metteur en scène, on le lui dit. Quand j'ai rencontré Patrice Leconte aux Césars, lorsque j'avais remis le César d'honneur à Godard, je lui ai dit que j'adorais ses films et que j'aimerais bien un jour être filmé par lui. Quelques mois plus tard, il me rappelle en me disant qu'il pense avoir le bon sujet pour nous. Vous voyez, si je ne lui avais pas dit, il aurait peut-être pensé à quelqu'un d'autre."

Cahiers du Cinéma : "Elle est curieuse votre phrase. Vous auriez pu dire à Patrice Leconte que vous aviez envie de travailler avec lui, ou lui demander s'il avait un rôle pour vous, mais là, vous lui dites : "J'aimerais être filmé par vous"." 

Johnny Hallyday  : "Je pense que c'était plus élégant ainsi. C'est ce qui lui a plu d'ailleurs. C'est plus romantique. J'attache beaucoup d'importance aux mots. Sans doute par rapport à mon métier de chanteur."

(Johnny Hallyday, Mon premier vrai rôle,
entretien avec Charles Tesson,
Cahiers du Cinéma n°572, octobre 2002, extraits, pages 50-51)