OLGA KURYLENKO : TERRENCE MALICK / A LA MERVEILLE / TO THE WONDER / END

 

"Pour moi, il y a Kubrick d'un côté et Terrence Malick de l'autre. Terrence Malick va magnifier la lumière même dans les moments difficiles. Alors que Kubrick, même dans les moments détendus, va magnifier l'obscurité". 

Abd al Malik, membre du jury Révélation de la 43ème édition du festival de Deauville

Allociné : Deauville 2017 : le cinéma américain vu par Abd al Malik

Photo : Olga Kurylenko, A la merveille / To the Wonder, Terrence Malick, avant dernier plan du film

 

Abd al Malik : Pour moi, il y a Kubrick d'un côté et Terrence Malick de l'autre. Terrence Malick va magnifier la lumière même dans les moments difficiles. Alors que Kubrick, même dans les moments détendus, va magnifier l'obscurité