Springsteen, le bosseur : Il dit qu'il a un diplôme de rock'n'roll. Il a étudié les plus grands. Il voulait comprendre les lois du succès, mais aussi pourquoi tant ont chuté. Il se préparait à surgir, puis à durer. La plus grande bête de scène au monde

 

The Boss. Le bosseur.

"Jusqu'à 13 ans j'étais mort, confiera-t-il à Dave Marsh, alors il veut vivre, et ne jamais perdre le contrôle de sa vie. Lui qui a préféré séché la remise de diplôme du lycée plutôt que de se couper les cheveux comme le proviseur l'exigeait, qui a fui l'Université où sa famille aurait rêvé de le voir aller, dit souvent, d'une simple formule, qu'il a un diplôme de rock'n'roll. Il a étudié les plus grands, les Noirs, les Blancs, leurs rifs, leurs arrangements, leurs pas de danse, leur entrée de scène, leur sortie de scène, il a tout écouté, des plus connus aux plus obscurs, tout visionné, très sérieusement, comme on bachotte, mais pas comme une éponge, il voulait comprendre les lois du succès, mais aussi pourquoi tant ont chuté. Il se préparait à surgir, puis à durer. Ses prestations faisaient de plus en plus parler d'elles, au point aussi de faire de l'ombre aux têtes d'affiches qui disaient ensuite : plus jamais lui. - Il est la plus grande bête de scène au monde, un point c'est tout. Il a toujours su sentir un public. Il savait très bien ce qu'il faisait, il a toujours su ce qu'il faisait sur scène."

Extrait de "Jusqu'à 13 ans j’étais mort" - Grande traversée : Bruce Springsteen, l'expérience américaine par Judith Perrignon, France Culture - Audio en ligne, 1h48

 

 

Bruce Springsteen & The E Street Band - Candy's Room

"baby if you wanna be wild
you got a lot to learn"