Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg

 

David Lescot :

"J'aime la photographie de théâtre, cette petite phénoménologie.
Dans ses Essais sur Bertolt Brecht, Walter Benjamin explique le gestus brechtien en recourant à la métaphore de l'arrêt sur image :
arrêter le mouvement pour l'analyser,
et reconstituer l'ensemble des relations, interindividuelles et sociales,
qui ont motivé la posture de chaque personnage.
Idem pour le tableau chez Diderot, qui préconise que chaque moment du drame
soit aussi juste qu'une composition de Greuze,
de sorte que la conscience du spectateur
puisse effectuer en pensée cet "arrêt sur tableau",
et s'en trouver ému au point d'une élévation morale.
Je sais que nombre de futurs metteurs en scène, et c'était mon cas,
ont rêvé, faute de mieux, sur des photographies de théâtre
de Meyerhold, de Craig, de Piscator,
(et plus près de nous, de Chéreau, de Strehler,
avant de voir les spectacles en chair et en os).
Rêverie, accès au théâtre imparfait, incomplet, souvent  flatteur,
mais donc déclencheur d'un désir de théâtre.
Je me souviens d'avoir donné des indications à un comédien (Scali Delpeyrat)
en lui rappelant comment il se tenait sur la photo d'un spectacle que je n'ai pas vu
(Angels in America, de Tony Kushner, mis en scène par Brigitte Jacques-Wajeman)."
 

Théâtre / Public. Le théâtre aujourd'hui : histoires, sujets, fables, page 64

 

Photos (c) Jean-Louis Fernandez : Baal

Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut. Production Théâtre National de Bretagne - Rennes /  Coproduction Fabrik Théâtre - Compagnie Christine Letailleur, Théâtre National de Strasbourg, La Colline - théâtre national. Création le 21 mars 2017 au Théâtre National de Bretagne - Rennes. Générale - TNB Rennes 20 mars 2017.

 

Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg
Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg
Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg
Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg
Photo (c) Jean-Louis Fernandez : Baal  Texte Bertolt Brecht, Mise en scène Christine Letailleur. Avec Youssouf Abi-Ayad, Clément Barthelet, Fanny Blondeau, Philippe Cherdel, Vincent Dissez, Manuel Garcie-Kilian, Valentine Gérard, Emma Liégeois, Stanislas Nordey, Karine Piveteau, Richard Sammut / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Théâtre National de Strasbourg

 

Michael Fassbender - Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

Natalie Portman, Michael Fassbender, Rooney Mara, Ryan Gosling

Song to Song

Terrence Malick 2017

 

* * * * * * *

 

"SONG TO SONG. ...an associative freedom that makes almost all other movies look, by comparison, like the stodgiest vestiges of filmed theatre. (...) Within the shifting romantic triangle of “Song to Song,” Terrence Malick develops an overwhelming, rapturous variety of visual experience". "Malick makes art—his art—the subject of the film.... This seventy-three-year-old filmmaker looks to the heart of his own inspiration, his own impulses, and creates a cinema that, with the creative command of his own life experience, feels more exuberantly youthful than that of most Sundance phenoms."

Richard Brody / The New Yorker

 

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman / MALICK

 

"Aucun film de Malick ne donnait à ce point un vertige troublant du réel saisi dans une perspective physique inédite. Corps abîmés, rockers ivres, errants ou violents, tatouages obsédants ou inquiétants, maisons délabrées, tout ce qui existe doit être source de contemplation.

La forme humaine est éloquente, à méditer, occasion de fulgurantes sensations de beauté. "L'Amour se trouve dans la forme humaine, divine", médite ainsi l'héroïne Faye (Rooney Mara), citant des vers de William Blake." (...)

"Voyageuse, éprise, inlassable, la caméra célèbre et révère les courbes des hanches, du bassin, le bas-ventre féminin, comme le Cantique des Cantiques (Song of Songs)". (...)

"La figure du jump cut et de l'association (segments discontinus d'une même scène ou émotion, lien flottant entre les plans) s'accomplit dans cette exploration de l'intermittence au sens proustien - l'examen microscopique des envies, des pulsions, des moments, des éclats et des éclipses des sentiments dont le regard plus vaste ne voit que les trajectoires". (...)

Pierre Berthomieu  :  Song to Song  J'ignorais que j'avais une âme  / POSITIF Revue de cinéma, juin 2017

 

films7 | films actors directors