SCANDALEUSES / Jean-Marie Piemme / Photo Danielle Pierre avec Janine Godinas

 

Jean-Marie Piemme : "Janine Godinas est mon tremplin imaginaire. Avec elle, grâce à un concours indépendant de sa volonté, je me hisse plus aisément à hauteur de ma tâche. Je m'arrache plus facilement à ma banalité quotidienne. Elle m'aide à trouver l'écriture en moi. Ecrivant pour elle, à partir d'elle, je multiplie ses masques. En multipliant ses masques, je multiplie les miens. Le théâtre a ceci de jouissif que le "je" qui parle s'y dit d'autant mieux qu'il s'avance sous les traits multiples et contradictoires des personnages qui s'affrontent. Chacun doit avoir sa chance, même les pires. Quand on écrit "pour", on accroît encore cette dispersion de soi-même qui est simultanément une définition de soi-même. On se précise tout en engendrant un secret, geste sans quoi il n'y a pas de liberté. Le théâtre m'exprime parce qu'il me cache. Janine Godinas est mon autre nom."

Extrait de Jean-Marie Piemme, Elle m'aide à trouver l'écriture en moi,
Alternatives théâtrales 88, Centre Dramatique National de Normandie, Comédie de Caen,
Les liaisons singulières : Le metteur en scène et son acteur, 2006, page 38