Eugenio Barba : Moduler sa propre énergie est une technique que le metteur en scène doit obligatoirement apprendre : comment raconter, créer un espace vaste ou intime autour de soi, éveiller le sentiment de complicité et l'enthousiasme de l'aventure

Eugenio Barba :

"(Metteur en scène, ) je sais que j'ai un pouvoir démesuré. Tout ce que je fais laisse des traces : comment je parle, avec qui je parle, si je me tais, si je souris ou garde mon sérieux. Je peux, d'un mot ou d'une grimace, démoraliser une personne pendant un mois. Si en plus je laisse mes problèmes personnels pointer leur nez, ils vont se répandre comme une épidémie.

Le pouvoir, ou l'autorité, est nécessaire au metteur en scène pour éperonner et non pour assujettir. Pour créer une stimulation réciproque. (...) Ce qui compte, c'est moins les informations que véhiculent ses propos, que leur température, leur suggestivité, leur énergie intérieure, la fidélité à ce qu'il poursuit intérieurement.

Moduler sa propre énergie est une technique que le metteur en scène doit obligatoirement apprendre : comment raconter, comment créer un espace vaste ou intime autour de soi, comment éveiller le sentiment de complicité et l'enthousiasme de l'aventure. Ce ne sont pas nos idées qui touchent nos acteurs, mais la manière dont nous les présentons et les vivons au niveau personnel. Le metteur en scène doit développer comme une seconde nature la technique et la discipline susceptibles de créer la confiance." (pages 206-207)

"Nous sommes submergés par les difficultés. Avant tout la lassitude. (...) Un groupe de théâtre ne résiste pas si les éléments qui le composent n'ont pas une profonde raison personnelle de poursuivre. Il y a toujours un moment où on se demande si ça vaut la peine de continuer. Quelqu'un se dit : "Je n'y crois plus". (...) A présent, l'oxygène manque. C'est comme si l'atmosphère de notre milieu avait changé. (...) Saskia a raison : la frustration est une expérience inhérente au métier, il faut apprendre à l'admettre. Mais ce serait bien de pouvoir, au moins une fois par semaine, goûter quelque chose de vivifiant. Une bouffée d'air frais." (page 217)

Eugenio Barba, Brûler sa maison, Origines d'un metteur en scène, L'Entretemps Editions, Les voies de l'acteur.

actress.camera | international actresses
Erika Linder / Model & Actress / Photo (c) Amanda Demme

 

Erika Linder

Photo (c) Amanda Demme

 

"Proudly androgynous, Linder models in both men’s and women’s runway shows. So it is no surprise that her personal hero is Tilda Swinton. “I admire her style so much—I think she is amazing. She can do it all; she can play a man, a woman, a horse!” she says. And so, we suspect, can Linder.

Asked if her new career (actress) is scary, she says of course it is: “But if it isn’t scary, I don’t want to do it." - VOGUE, APRIL 4, 2018. Hooked on Louis Vuitton’s Capucines With Erika Linder

 

Erika Linder / Actress

 

"Model Erika Linder announces herself as a promising screen presence"
VARIETY

"Erika Linder. One of the most impressive silver screen outings for a model to date"
EYE FOR FILM

 

Sara Serraiocco | Baldwin / Counterpart

 

Sara Serraiocco

Showreel | Counterpart

"The actress Sara Serraiocco is the person stealing the show on Counterpart so far. Serraiocco had a not-so unique path to acting: she started out as a dancer. Now one of the hottest talents in Europe" (Decider)

 

Sara Serraiocco
actress.camera | international actresses