Andrzej Seweryn : Notre art est un art mystérieux. Il y a des règles pour les exercices, mais il n'y a pas de règle de l'art. Les imperfections des acteurs devenaient leurs armes, aux yeux des metteurs en scène

 

Andrzej Seweryn : "Il y a beaucoup de paradoxes dans ce que j'ai vécu, dans ce que j'ai vu (...). Il me semble que tout est utile dans notre métier, rien ne constitue une garantie (...). Notre art est un art mystérieux. Il y a des règles pour les exercices, mais il n'y a pas de règle de l'art. (...) Je suis un exemple de ces acteurs paresseux, qui se compromettaient en fait parce que personne n'exigeait de nous un travail sur le corps (...). Pis, les imperfections des acteurs, leurs défauts devenaient leurs armes, aux yeux des metteurs en scène, leurs atouts. Le cinéma est un art terrible, je le dis moi qui ai fait plusieurs dizaines de films, et avec quelle joie : attention au cinéma, le cinéma, c'est la mort des acteurs, on vous tue, on vous exploite, c'est terrible."

Piquez où vous pouvez !
in Le Training de l'acteur, CNSAD / Centre National du Théâtre / Actes Sud-Papiers, pages 121-124

Andrzej Seweryn, comédien, sociétaire honoraire de la Comédie-Française et professeur d'interprétation au Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

~~

... "Il n'y a pas de règle de l'art. Les imperfections devenaient leurs armes, leurs atouts". Cf Marcel Proust - A la recherche du temps perdu​ : "ma grand'mère trouvait au clocher de Combray ce qui pour elle avait le plus de prix au monde, l'air naturel et l'air distingué. (...) elle disait :  "(...) moquez-vous de moi si vous voulez, il n'est peut-être pas beau dans les règles, mais sa vieille figure bizarre me plaît. Je suis sûre que s'il jouait du piano, il ne jouerait pas sec"."