JEAN-LUC GODARD

 

"Tout ce qui est défendu, j'ai envie de le faire." - Jean-Luc Godard, Rolle, 8 mars 1982

"J'aime bien ouvrir les portes, c'est tout." - Jean-Luc Godard

"On n'est pas forcé d'intéresser tous les gens. Quand on dit "Je t'aime" à quelqu'un, cela ne concerne pas forcément la terre entière. Car si cela intéresse tout le monde, c'est ce qu'on appelle un succès, mais ce n'est pas juste que ce soit un insuccès si cela n'intéresse qu'un dixième des gens. Aujourd'hui on est entré dans un tel système qu'un discours particulier doit s'adresser à tout le monde. Alors bien sûr le discours particulier ne l'est plus du tout, il devient le discours de 1000 personnes et on entend plus rien... ou une ânerie, ou un discours électoral." JLG, Le Film Français, 14 mars 1975

Bernard Zitzermann, directeur de la photographie : Le Mépris c'était Matisse au cinéma. Coutard avec Godard ont inventé quelque chose qui n'a, hélas, pas fait école. J'aime les tons chauds que je préfère à la vogue actuelle du bleu HMI
Andrew Sarris : A chaque décade on entend le même refrain : c'est la fin du cinéma. Mais le cinéma continue. Simplement, nous ne percevons pas ses nouvelles formes
Godard : Je dois représenter encore la possibilité de dire : on peut encore faire le film qu'on veut en dehors des sentiers habituels. Ce qui est difficile, ce n'est pas de trouver de l'argent, c'est de faire le film qu'on doit faire, à sa manière
Philippe Garrel : Le cinéma idéal ça serait des couples qui tournent pour le bonheur de tourner, c'est tout; le montrer, c'est malgré tout. Ou alors le montrer à son amour pour qui on a fait le film, ou à son meilleur ami

Pages