Inas CHANTI

Agence Peggy Fisher | Bande annonce Haramiste

LE MONDE : "(...) Il y a, dans Haramiste, deux mises en scène qui s’affrontent et, parfois, se rencontrent. La première, c’est celle de Desrosières, qui a le mérite de laisser du champ à la parole, en lui ouvrant des espaces d’une frontalité théâtrale où elle peut s’ébattre pleinement, mais qu’il contient cependant dans un scénario d’émancipation cadenassé par des stéréotypes dormants (la libération sexuelle ne pouvant venir que de la migration sociale). En face, ses deux actrices, les désopilantes Inas Chanti et Souad Arsane, d’une réactivité et d’une inventivité incroyables, qui se mettent en scène au gré d’improvisations épiques, et donnent du désir virginal une image complexe, paradoxale, débordant le cadre que le réalisateur leur tend.
De ce conflit naissent parfois des frictions, mais surtout une drôlerie phénoménale, vissée aux trébuchements de la langue adolescente sur ces objets qu’elle ne sait pas encore manipuler, prenant, sur fond de tubes yé-yé, les chibres pour « Chypre » et les godes pour des « côtes ». (...)"

LIBERATION : "(...) Deux non-professionnelles assez sidérantes, Inas Chanti et Souad Arsane, qui composent cette sororité de «blédardes» volubiles, ont participé à l’écriture du film nourrie de plusieurs séances d’improvisation. Tourné dans le Poitou, d’où des remerciements circonstanciés à Ségolène Royal au générique, Haramiste (de haram, interdit), prix du public au festival Côté court de Pantin le mois dernier, est le fait d’Antoine Desrosières, cinéaste quelque peu disparu des radars après des premiers longs métrages ayant notamment révélé Julie Gayet (A la belle étoile). A l’origine de ce projet commandé dans le cadre d’une série d’Arte sur l’amour moderne, il en résume ainsi le geste par lequel il entend donner la parole à ces jeunes filles, sans imposition d’un «point de vue fantasmé de mec blanc sur des jeunes Maghrébines». «On entend généralement les filles portant le voile revendiquer le droit à le porter mais ce n’est pas l’objet du film qui parle de la difficulté à grandir entre deux cultures, insiste-t-il. Je ne parle pas de toutes les jeunes femmes voilées, je ne fais pas d’essentialisme. Le Web est utile aux gens pour qui les rencontres sont interdites : certains individus sont ainsi pris dans une contradiction qu’ils doivent gérer, là est le sujet de cinéma.» (...)".

Haramiste - France - 2015
Réalisation: Antoine Desrosières
Scénario: Antoine Desrosières, Anne-Sophie Nanki, Souad Arsane, Inas Chanti
Interprétation: Inas Chanti, Souad Arsane, Jean-Marie Villeneuve, Samira Kahlaoui

Inas CHANTI
Inas CHANTI | Haramiste
Inas CHANTI | Haramiste
Inas CHANTI | Haramiste